L'impression 3D, un moteur dans le domaine de l'éducation et de la formation !

L'imprimante 3D est un outil innovant, moderne et très facile à intégrer dans le processus de transmission.

En effet, l'impression 3D est très concrète et permet aux élèves de matérialiser et assimiler plus rapidement les informations transmises par les enseignants.

L'Institut Technique de Namur en Belgique héberge un Centre de Technologie Appliquées (CTA) en Sciences. L'école propose aux jeunes des séries de formation dans les secteurs industriels, de la construction et des sciences appliquées.

Créés en 2007 dans le cadre des nouvelles mesures gouvernementales belges visant à favoriser et valoriser l'enseignement qualifiant. Ils ont mis à disposition des étudiants, des laboratoires complètement équipés en imprimantes 3D permettant ainsi aux élèves de manipuler et approfondir les expériences. 

Les technologies de pointe encore très rares aujourd'hui dans les formations mécaniques et électromécaniques, ces filières étaient souvent mises de côté dans la modernisation de leur enseignement. Souvent articulées autour du dessin industriel, beaucoup d'heures de pratique étaient nécessaires en atelier.

Aujourd'hui les formations sont destinées à inciter les jeunes à découvrir les nouvelles technologies et les nouveaux outils dans leur domaine d'activité pour mieux appréhender les nouvelles opportunités dans ces métiers très évolutifs.

Les bénéfices de l'imprimante 3D pour ces écoles et centres de formation sont nombreux :

- Investissement très raisonnable pour équiper une section avec 2-3 imprimantes 3D de bonne qualité -- de 6000€)

- Peu de coûts récurrents et les consommables ne sont pas chers (pièces produites coûtent environ 1-2€)

- L'imprimante 3D est un outil polyvalent qui permet de créer des programmes pédagogiques 

- Contribue à améliorer la maintenance et réduire les coûts

Formidable outil pour l'éducation et la formation au sens large, elle s'intègre dans la filière mécanique et électromécanique.

Dans le cadre de formation en dessin industriel avec apprentissage de la CFA0 (2D et 3D), il est très motivant pour les étudiants de pouvoir concrétiser leur création en imprimant en 3D leurs prototypes. Pour le professeur également, il est très intéressant et valorisant de pouvoir engager toute la section sur un projet commun où chaque équipe doit produire une pièce. "Ca créé une très belle émulation et la 3D nous permet de concrétiser ces projets sur 5-6 semaines de cursus" explique Guy Brunin. Voir ci-dessous le projet pédagogique 2019-2020 sur le thème des insectes et Mario Kart.

La Magma 350 XT est l'outil parfait pour ce cas de figure car elle est très facile à mettre en place pour les élèves. Il suffit d'insérer la carte SD et le tour est joué ! Le résultat est toujours à la hauteur de ce qu'ils espéraient. "A la différence d'autres machines 3D, nous explique Guy Brunin, où nous avions beaucoup plus de temps de préparation et d'ajustement". Cette imprimante 3D est vraiment bien conçue car elle permet aux professeurs de se concentrer sur les projets de leurs élèves. 

La 3D est également très utile pour trouver des solutions dans le cadre de la maintenance technique. Par exemple en cas de casse et remplacement de pièces souvent obsolètes ou difficile à trouver. "Très souvent, les machines et maquettes de nos laboratoires ont 10-15 ans d'ancienneté et nous cherchons en permanence à prolonger leur vie car impossible de trouver le budget pour les remplacer!"

L'impression 3D permet d'oser le dessin sur une pièce comme la bride de fixation d'un capteur ou d'une équerre pour remplacer la pièce cassée dans la journée même. Autre exemple plus marquant: lors du remplacement d'une platine de réacteur nous avons utilisé l'impression 3D dans la phase de prototypage pour bien vérifier le concept avant de lancer la phase de fabrication mécanique où l'erreur n'est pas acceptable (usinage de 800€).

Guy Brunin ajoute même que "l'impression 3D est un fantastique catalyseur pour nos formations. Nos étudiants sont enthousiastes de pouvoir créer et toucher si rapidement leurs créations comme une pièce technique, une bague, une forme de chaussure, un nouveau logo ou une maquette".

En bref, la 3D s'intègre dans de très nombreuses formations créatrices comme la mécanique, le bois, le graphisme, la mode ou encore l'architecture. Elle permet de concrétiser rapidement des créations, ou prototypes, et accélérer ainsi les itérations de validation et confirmation avec les clients.